Depuis le sommet de Rio, et avec la prise de conscience de l'impact de l'activité humaine sur l'environnement, nous devons adapter nos comportements afin de diminuer l'impact de notre empreinte écologique. Si depuis plusieurs années, le tri sélectif des emballages est devenu une réalité de notre quotidien, il n'est pas suffisant, et il faut aller vers un tri plus poussé. C'est pour cela que le SMTD participe à l'opération pilote d'extension des consignes de tri sur les films plastiques, mais aussi milite au sein du réseau compost-plus, pour la collecte séparatives des biodéchets et le traitement de la matière organique par des méthodes de compostage naturels. En médecine, les processus de traitements thérapeutiques ne sont là que pour pallier à une situation de crise, la meilleure thérapie face à la maladie restant la prévention. Il en est de même dans le domaine des déchets, car au bout du compte le meilleur déchet est celui qui n'est pas produit. Et sur ce point, il est important que chacun prenne conscience de son rôle face à son mode de consommation, et de son pouvoir de consommateur face aux fabricants. C'est pour entrer dans cette démarche que le SMTD a lancé le premier programme local de prévention des déchets d'Aquitaine. Ainsi, grâce au tri, à la prévention et à de meilleurs processus de conception, il devient envisageable un avenir sans déchets non recyclables ou valorisables. Le SMTD et ses 80 agents s'y emploient et militent activement pour un traitement responsable et durable des résidus de nos activités humaines.

Marc JUBAULT-BREGLER
Président du SMTD